Ascension du Black Tusk, près de Vancouver

Le randonnée au niveau du Black Tusk est une expérience unique. Située à plus d’une heure de Vancouver, cette dernière peut être combinée avec une des rando du lac Garibaldi. Elle est néanmoins assez éprouvante.

Black Tusk: ce qu’il faut savoir sur la rando

Accès rando Black Tusk depuis Vancouver, Canada

De vancouver au parking du lac Garibaldi

  • L’accès de la randonnée se fait au niveau du parking du lac Garibaldi. Sur la belle Sea to sky highway, à mi parcours entre Squamish et Whistler, vous devrez prendre la Daisy Lake Road sur la droite pour atteindre le parking.
  • La randonnée est très difficile, elle totalise 28 km avec une élévation terrain de 1600m. Le Black Tusk est à une altitude de 2200m. 
  • Il est recommandé de faire cette randonnée sur 2 jours, vous trouverez un camping au niveau de Taylor Meadows à mi-parcours. Vous devrez alors portez sur le dos votre nécessaire de camping! Je l’ai effectué sur une journée en 8h, mais j’ai l’habitude de randonner. J’étais tout de même exténué à la fin de la randonnée ! 
  • Il est conseillé de réaliser le parcours de mi-Juin à mi-Octobre due à la forte présence de neige
Sommet du black tusk, vue sur les sommets enneigés

Vue depuis le sommet du Black Tusk

Black Tusk: récit et photos

Alors là, c’est LA rando à faire ! Difficile, surtout la fin. Mais splendide !

Départ le matin depuis Vancouver afin d’atteindre la zone du lac Garibaldi. Début de la randonnée à 11H30 précise (un peu tard il faut l’avouer mais bon…), ça grimpe en douceur sur un trail sans intérêt de façon interminable (6km quand même) pour enfin arriver sur Tailor Meadows où les vues commencent à se dégager au dessus de la cime des arbres. On comprend alors que la partie « fun » va commencer et on aperçoit enfin ce fameux Black Tusk qui nous semble tellement haut et loin… Sommes-nous sûr de vouloir y aller…?

 

Évidemment, nous voila en pleine ascension, les vues sont déjà époustouflantes et ce n’est que le début. Jusque là tout va bien, on commence à s’habituer à la bonne marche il faut dire. Mais c’est sans compter la partie neige qui nous attend ! Il fait chaud, entre le soleil et la neige, c’est hallucinant. On glisse, on se rattrape, on s’enfonce, on redoute une crevasse cachée à tout moment…

Spectacle hallucinant, une vue imprenable sur l’ensemble des massifs, un calme olympien. Simplement incroyable.

Retour en glissade version chaussures de rando ski, en passant par le bleu turquoise du lac Garibaldi.

Une autre belle randonnée à faire, c’est celle de Bedwell lake !