PVT à Vancouver, le lions gate, expatriation

Faire un PVT à Vancouver, ou venir vivre au Canada avec tout autre type de permis de travail, s’avère être un changement radical ! Voici mes conseils et tout ce qu’il faut savoir pour une expatriation réussie à Vancouver.

PVT à Vancouver: l’obtention du visa

La première chose à penser est évidemment l’obtention d’un permis de travail. Il existe plusieurs permis:

  • Le permis Stage Coop International: De 18 à 35 ans, ce stage ne peut dépasser 12 mois et doit correspondre à vos études.
  • Le permis Jeunes Professionels (JP): De 18 à 35 ans, le permis JP ne peut dépasser 24 mois. Il convient de trouver un employeur au Canada en rapport à son parcours et/ou ses formations.
  • La résidence permanente, la plus difficile et onéreuse: valable pour 5 ans.
  • Le Permis Vacances Travail (PVT): De 18 à 35 ans, ne peut dépasser 24 mois.

Ayant anciennement réalisé un PVT à Vancouver, je m’attarderai donc plus sur ce visa. Si vous souhaitez des informations sur les autres permis de travail, je vous invite à consulter le site du gouvernement canadien CIC.

Les conditions à remplir pour un PVT à Vancouver, et partout au Canada 😉

  1. Avoir entre 18 et 35 ans au moment de votre demande de permis
  2. Avoir un passeport en cours de validité
  3. Avoir assez d’économies pour subvenir à vos besoins (au minimum 2500$ CAD)
  4. Souscrire à une assurance maladie, hospitalisation et rapatriement valable sur TOUTE la durée de votre visa.

Si vous remplissez les conditions, vous pouvez donc présenter une demande de visa. Dès lors, il s’agit d’un tirage au sort et les demandes sont nombreuses ! Il faudra donc vous armer de patience et croiser les doigts. Je vous invite à consulter ce site pour les différentes étapes dans l’obtention de votre visa.

Une fois votre visa obtenu, vous n’avez plus qu’à le faire valider au niveau de la douane canadienne lorsque vous arriverez à Vancouver. Veillez à ne pas sortir du service douanier avant d’avoir obtenu votre visa de travail !

Enfin, pour que vous puissiez travailler, il vous faudra obtenir le « SIN Number » (numéro d’assurance) qui est obligatoire avant de travailler. Il s’agit d’une petite formalité, cela demande très peu de temps et vous aurez uniquement besoin de votre visa. Pour trouver le centre le plus proche de chez vous, cliquez ici. (Concernant votre adresse, si vous n’avez pas encore de logement fixe, vous pouvez tout à fait donner celle de votre hôtel/auberge ou autre).

PVT à Vancouver, coucher de soleil sur english bay

PVT à Vancouver, coucher de soleil sur English bay,

PVT à Vancouver: trouver un logement

La recherche du logement est toujours une étape assez stressante. Concernant le prix de loyer, vous trouverez de tout, tout dépend de ce que vous recherchez. Je trouve que les loyers sont similaires à ceux de Paris, néanmoins, le cadre de vie est bien plus agréable ! Pour ma part, j’ai trouvé un 42m2 en plein West End, vue sur mer et montagne, salle de sport et piscine extérieure pour 1100 $CAD /mois.

Pour trouver un appartement c’est craigslist. Je vous conseille d’appeler directement car les demandes sont nombreuses et les appartements se louent très rapidement. Une caution correspondant à un demi loyer vous sera demandé et c’est tout ! Pas besoin de garants, de frais d’agence, ni des derniers loyers payés… Le mieux est tout de même de trouver un emploi avant, ça aide, mais ce n’est pas obligatoire. (Vos économies peuvent suffire, c’était mon cas car je n’avais pas encore trouvé de boulot).

Vous aurez alors un bail d’un an (renouvelable évidemment), si vous le rompez avant, vous ne récupèrerez malheureusement pas votre caution.

PVT à Vancouver: trouver un travail

Concernant le travail, il est bien plus facile de trouver quelque chose une fois sur place. Une nouvelle fois craigslist deviendra votre meilleur ami. Sachez que le marché de l’emploi à Vancouver est assez fermé. Il faut s’entourer de nombreux contacts et participer à des réunions de rencontre pour se faire connaître. La carte de visite est un allié important !

Sachez néanmoins qu’il sera difficile de trouver du travail dans votre branche initial.. En effet, vos expériences passées n’auront pas beaucoup de valeur tant que vous n’aurez pas une premières expérience canadienne. En effet il vous faudra des contacts et des références avant de pouvoir prétendre à un « vrai » poste (sauf si vous êtes informaticien ou travaillez dans le secteur médical, ce sera plus facile !). Il vous faudra souvent commencer par des petits jobs. De plus, le PVT étant un visa temporaire, rend frileux les employeurs… Mais rien n’est impossible !

Concernant la langue. Votre français peut être un atout, en effet beaucoup de postes bilingues sont à pourvoir. Au niveau de l’anglais, vous n’aurez pas besoin d’être parfaitement bilingue. Les  employeurs sont assez indulgents et laissent leur chance aux nouveaux arrivants. Il est certes préférable de parler un minimum anglais, mais encore une fois, rien n’est impossible.

PVT à Vancouver: le mode de vie

Une fois tous ces « détails » gérés, vous n’aurez plus qu’à profiter. Le cadre de vie de Vancouver est absolument incroyable et si vous êtes baroudeurs, de nombreuses escapades s’offrent à vous. La ville est très sportive et les activités en extérieur ne manquent pas.

Niveau nourriture, la ville est très cosmopolite, vous aurez donc du choix ! Certes ce n’est pas la cuisine française mais c’est tout de même ça. Pour les produits de qualité, le marché de Granville est incontournable !

Faire un PVT à Vancouver c’est également un autre type de weekend: Randonnée, camping, ski, observation des animaux sauvages, kayak… Ne manquez pas les incontournables ici.

observation baleines à tofino, canada sur l'île de vancouver

Observation des orques à Tofino